Témoignage de gagnant aux lotos euro millions

Publié le par Loto euro millions

41.212 euros par an en 20 semaines !!


J'ai rejoint VWD en octobre 2005 et je vis avec mon épouse Kelly et notre adorable fille Skye, 3 ans.

Il y avait des facteurs qui s'opposaient à nous quand nous avons rejoint VWD. Kelly était enceinte de 10 mois et je travaille sur un ferry traversant Pentland First 6 fois par jour (Nord de l'Ecosse). Pour encore ajouter des difficultés, j'y reste 2 semaines non stop et j'ai les 2 autres semaines de libre ; et en plus, je vis dans une petite ville des iles Orkney appelé Stromness.

Nous avons donc débuté l'activité VWD sans connaître réellement le produit et l'activité, et vivant sur les iles Orkney dans une ville de seulement 2000 habitants en travaillant 2 semaines en mer, il me semblait impossible d'y arriver.
Et en fait, avec VWD : tout le monde, n'importe où peut faire cette activité et j'en suis l'évidence !

Nous venons juste de recevoir notre 10ème cheque de bonus qui était de £2153 (3.170 euro). Ce qui veut dire que nous avons gagné un total de £27,989 (41.212 euro) en seulement un an.
Nous avons 750 membres dans notre réseau VWD, pas mal pour quelqu'un qui n'est pas chez lui pendant 2 semaines par mois.
Kelly et moi même travaillons à MI-TEMPS et nous gagnons à présent plus de ce que me paierais mon travail sur le ferry à TEMPS COMPLET.

Comment est-ce possible de tenir le rythme ? Chaque jour nous avons toujours gardé une attitude positive envers VWD. Quand nous avons une heure de disponible, nous la dédions à VWD et nous nous assurons de faire quelque chose chaque jour, semaine après semaine, mois après mois.

Nous revenons juste de vacances en famille avec les enfants à Disneyland Paris et c'est grâce aux commissions VWD. VWD nous a vraiment donné un style de vie dont nous avons toujours rêvé.
Si j'ai réalisé ce succès depuis une ile éloignée du nord de l'Ecosse sur laquelle je dois éduquer 2 enfants et travaillé 2 semaines par mois sur un bateau, vous pouvez le faire aussi,

Toujours allez de l'avant,
Vince Budge

Commenter cet article